J’aime les arbres bleus
j’aime les âmes blanches
les têtes qui se penchent
noyées dans les cheveux

Un et un qui font deux
les matins des dimanches
les demoiselles blanches
avec des rubans bleus

La morsure du feu
à l’écorce des branches
le ciel de nos nuits blanches
et la mort peu à peu

J’aime le vert brumeux de ses yeux à piment

Louis Calaferte

amimots

amimots:

La tête basse , la tête haute.

Passant.

Rien qui ne la retienne

D’ ordinaire ou de rêve, au jour les jours …

Tu m’enverras l’air de l’air du large

les embruns, notes salées, 

le bruit au fond des coquillages

et puis les rires de l’été

comme on dirait l’éternité

les mains, passe l’enfance,

les doigts dans les cheveux mouillés

le temps le temps est sans offense

Il est un ciel où respirer,

la tête basse , la tête haute

passant

il est un ciel où nuager.

Alain  HOAREAU

Merci *